Le low-code gagne du terrain.

Comme le précise l’article paru dans silicon.fr, Le « low code », ou l’environnement intégré de développement d’applications ciblant les métiers, gagne du terrain dans les entreprises, selon un rapport de Forrester.

Quelques point saillants de ce rapport :

Vers quels objectifs prioritaires, les efforts en terme de Transformation Digitale doivent être orientés ? :

Promouvoir l’agilité et l’innovation
Innover sur les produits et services
Améliorer l’expérience utilisateur / client

Ces entreprises « Low-code » ont fait des progrès significatifs, en terme d’avancée vers les objectifs prioritaires de digitalisation :

Améliorer les capacités existantes de l‘IT, pour promouvoir l’agilité et l’innovation
Innover dans les produits et services de l’entreprise
Améliorer l’expérience client (Interne)

Quels types d’applications sont visées par les développement « Low-code » ? :

  • 31 % des entreprises « Low-code » ne l’utilisent pas pour leurs applications Métiers sensibles.
  • En revanche, dans le top 5 des applications visées :
  • 1. Nouveaux produits, nouveaux processus
    2. Ventes et relation Client
    3. Conformité
    4. Service client et support
    5. Automatisation des processus Métiers.

    Chez SYMELIA, nous avons compris que le « low-code » représente une alternative à la production de briques logicielles par les méthodes traditionnelles (Projets pilotés par la DSI), en terme de coût de mise en oeuvre, de simplicité de déploiement, et de rapidité de mise à disposition des équipes Métiers.

    Toutefois, notre expérience prouve que le métier de l’IT reste nécessaire pour bien comprendre, maîtriser et accompagner ces développements.

    Par conséquent, nous investissons depuis 2 ans sur ces technologies (PowerApps + Flow, K2) pour permettre à nos clients d’accélérer leur parcours vers le low-code, tout en partageant les retours d’expériences et les bonnes pratiques liés à ces nouveaux outils.